Le membre supérieur : 

Loading the player...

 

 Membre supérieur :

les différents éléments:

La main:

scaphoïde, semi-lunaire, pyramidal, pisiforme,

trapèze, trapèzoïde, grand os, os crochut,

métacarpiens (5)

phallanges

L'avant bras :

radius, cubitus,

Bras:

humérus

Epaule:

omoplate, clavicule

                                               ******************************************

 

Epaule :

 

Les épaules peuvent présenter des douleurs terribles qui empêchent de dormir et quelquefois de travailler. Je me rappelle quelqu’un qui est venu me voir désespéré, il avait “tout essayé”, il avait mal depuis un an aux deux épaules. Il était à l’assurance, il ne pouvait plus travailler tant il avait mal. Au point de ne plus pouvoir se coucher, il dormait dans un fauteuil. Il avait vraiment l’air de souffrir profondément. Trois séances sur C7/D1/D2 et tout est parti, 15 ans après il m’envoie toujours du monde.

 Les douleurs d’épaules ont plusieurs origines possibles : crâne, cervicales, dorsales, clavicules, radius/cubitus, côtes, tête de l’humérus et même une torsion du bassin ou du sacrum. 

Quelquefois il faudra chercher longtemps avant de trouver la cause d’une épaule douloureuse. Un exemple : une dame d’environ 40 ans souffre d’une terrible douleur de l’épaule gauche, ça lui descend dans le bras, comme elle est restauratrice, elle n’arrive plus à porter le plateau. Après plusieurs séances qui soulagent momentanément, je n’arrive toujours pas à localiser l’origine du problème. Un jour elle me parle de son dentiste et de ce qu’elle reçoit comme soin, l’idée me vient d’aller voir la mandibule, bien m’en a pris car c’était là l’origine des douleurs, dés que sa mandibule a retrouvé sa place et sa liberté, elle n’a plus jamais eu mal.

S’il y a eu traumatisme à l’épaule, en général c’est assez simple, je vais chercher en premier lieu au niveau de l’articulation omoplate/clavicule et clavicule/sternum, ensuite l’articulation de la tête humérale/omoplate, si ce n’est pas suffisant je vais voir les vertèbres . 

S’il n’y a pas eu traumatisme, c’est plus compliqué : le plus souvent, c’est C7/D1. Il peut s’agir d’un vieux coup du lapin qui a été oublié depuis longtemps, mais qui a fait pousser des becs de perroquet autour des cervicales ou des dorsales et ce sont ces becs qui commencent à toucher l’un des nerfs de commande des muscles de l’épaule. 

Les temporaux ont également une grande action sur les épaules. 

Mais le plus embêtant, ce sont les douleurs entraînées par une rotation de l’épaule vers l’avant à cause d’une scoliose. Du fait de cette dernière, les vertèbres vont avoir une rotation d’ensemble, en général c’est vers la gauche. Les épineuses partent vers la droite, les côtes vont se mettre en inspir à droite et en expir à gauche ce qui a pour effet de faire monter l’omoplate droite, l’épaule suit en montant légèrement. L’articulation de la tête de l’humérus n’est plus en bonne position. Du fait de la rotation, le bras devrait aller plus vers l’arrière, il y aura donc constamment une compensation pour garder le bras vers l’avant. Petit à petit la tête de l’humérus va se déplacer dans le cotyle. Les ligaments et les tendons vont faire une épine de calcification et les douleurs vont s’installer progressivement. En général dans ce genre de cas, la clavicule va également sortir légèrement de sa loge pour laisser l’omoplate descendre vers l’avant. Dans ce cas là, il va falloir redresser au maximum les vertèbres scoliotiques pour ramener l’omoplate vers l’arrière avant de faire les autres éléments. 

Donc vérifier dans l’ordre : Après un traumatisme : clavicule / omoplate - clavicule / sternum - humérus / omoplate – radius / cubitus - les vertèbres, les premières côtes.

Sans traumatisme : les cervicales, les dorsales, les temporaux, clavicule – omoplate – humérus, côtes. 

 

 

Douleurs d’épaule…

 

2004. Mme X. tient un restaurant gastronomique, elle s’occupe de la salle, son mari est en cuisine. Elle vient pour une douleur continuelle et très aiguë à l’épaule droite, depuis plus d’un an (Elle a du mal à porter un plateau). J’initie un travail sur la clavicule, la tête de l’humérus, les cervicales, les hautes dorsales, les premières côtes. Elle revient plusieurs fois car le soin la soulage quelques jours mais pas plus 2 semaines d’affilée.

Lors d’une séance elle me parle de problèmes dentaires : Là pour moi tout s’éclaire : je vais travailler sa mâchoire, plus précisément son ATM (articulation temporo-mandibulaire) et immédiatement elle ressent une connexion avec ses douleurs. Je remets en place sa mandibule, déplacée je pense par les travaux dentaires ; son épaule se détend. Depuis, il n’y a pas eu de récidive..

 

Coude :

 

Les douleurs de coude sont le plus souvent dues à un déplacement du radius par rapport au cubitus, le coude va travailler dans une mauvaise position de compensation et après quelques années les douleurs apparaissent. C’est en général ce qu’on appelle le “ tennis elbow ”. pour ce genre de problème, on remet en place radius et cubitus au niveau du poignet puis au niveau du coude, on vérifie l’articulation de la tête du radius avec l’humérus, ensuite la position du cubitus ou olécrane sur l’humérus et on fini en recherchant les éventuels ligaments douloureux.

Sur un coude traumatique on procède de la même façon et on fini par les points douloureux.

 

 

Poignet   main   doigts :

 

Toujours commencer par vérifier le parallélisme entre radius et cubitus, être très exigent sur l’harmonie du mouvement entre ces deux os.

Ils sont reliés par une membrane interosseuse sur presque toute leur longueur à l’instar du péroné. Cette membrane est perforée par des nerfs qui peuvent être fortement perturbés si la membrane subit un cisaillement dû à la disjonction des deux os. Cela peut provoquer une parésie d’une zone de la main ou une paresthésie, des douleurs dans la main, dans les doigts, dans le canal carpien.

Plusieurs autres os sont concernés s’il y a douleur du poignet : scaphoïde, lunatum, pyramidal pour la première rangée et trapèze, trapèzoïde, grand os, os crochu et pisiforme pour la deuxième. Il faudra vérifier toutes les petites articulations jusqu’à ce que toutes les douleurs aient disparu.

 

 

Os et Articulations de la main :

 

 

Scaphoïde : trapèze

                    Trapèzoïde

                    Grand os

                    Lunatum

                    Radius

Lunatum : scaphoïde,

                 Grand os,   

                 Pyramidal,   

                 Os crochu,   

                  Radius

Pyramidal : lunatum,   

                  Os crochu,   

                  Cubitus,   

                   pisiforme

trapèze : scaphoïde,  

               trapèzoïde,   

               1er métacarpe,  

               2ème méta.

 

 

 

 

 

Trapèzoïde : trapèze

                    Scaphoïde,  

                   grand os,    

                  2ème méta.

Grand os :  lunatum,  

                   scaphoïde,

                   trapèzoïde,

                  3ème méta,

                  os crochu

os crochu :  pyramidal,

                    lunatum,

                   grand os,

                  4ème et 5ème méta    

Les métacarpes peuvent avoir des lésion entre eux du 2ème au 5ème autant au niveau proximal que distale.

 

Les articulations entre les phalanges s’harmonisent selon le même principe, on compare les mouvements relatifs des deux os en présence. 

 

 

Les énergies en ostéophatie